Quel statut juridique utiliser pour ouvrir un site e-commerce ?
5 (1)

Le e-commerce est un secteur d’activité en vogue depuis un certain temps. Au même titre que les entreprises, ce dernier a besoin d’être régi par certaines normes juridiques, dont un statut juridique. C’est pour cela qu’il faut prévoir un statut juridique à votre site e-commerce. N’étant pas expert en la matière vous ne savez vraiment pas quel choix opérer. Nous vous invitons à lire cet article pour vous informer davantage sur le sujet. 

Déterminer votre chiffre d’affaires et le type d’entreprise

Avant de vous aventurer vers la création à proprement dit de votre site e-commerce, il serait judicieux de déterminer approximativement votre chiffre d’affaires. Il est clair que vous ne pourrez pas déterminer au millième près votre chiffre d’affaires puisque généralement, les prévisions faites au départ de votre projet ne correspondent pas au final à ce que vous allez dépenser pendant la mise en œuvre du projet. 

Votre objectif devrait être de faire une estimation aussi réaliste que cela puisse paraître. Ensuite, en fonction de cette information vous pourrez savoir quel type d’entreprise vous voulez créer. Est-ce une entreprise individuelle ou une société en bonne et due forme ? Cela constitue des informations clés pour choisir votre statut juridique. 

Trois choix envisageables : micro-entrepreneur, SARL et SAS 

Au nombre des statuts juridiques que détermine le droit commercial, trois retiennent l’attention et sont très adaptés pour ouvrir votre site e-commerce. Afin d’obtenir plus de précisions, faites vous aider par un expert du numérique. Trouver un consultant digital vous permettra d’avoir une vision claire sur votre stratégie marketing et juridique pour votre boutique.. Entre autres, il existe le statut de type micro-entrepreneur, le statut de société à responsabilité limitée et le statut de type société par action simplifiée.  

Micro-entrepreneur

Le statut juridique micro-entrepreneur est très adapté pour créer votre site e-commerce si vous envisagez de monter votre projet individuellement. C’est le statut juridique le plus utilisé pour de tels projets et il nécessite moins de tracasseries. Cela vous permet une bonne gestion de votre entreprise, vous êtes également exonéré des frais de TVA. Ainsi, il contribue aussi à revoir le coût de vos articles à la baisse. Néanmoins, vous devez tenir un livre de vente, vous acquitter régulièrement de votre taxe professionnelle et déclarer votre chiffre d’affaires de façon trimestrielle ou mensuelle. 

L’une des plus importantes limites de ce statut est celle du montant maximum de chiffre d’affaires annuel, à savoir 176 200 € TTC. 

SARL : Société à responsabilité limitée 

Si vous êtes à plusieurs pour la création de votre site e-commerce, sachez qu’un statut juridique de type Société à responsabilité limitée serait très bénéfique pour vous. À partir du moment où vous êtes sûr de faire beaucoup de profit sur votre plateforme de commerce en ligne vous pouvez vous engager dans le processus. 

Cela implique, l’aide d’un comptable, le versement de nombreuses taxes que l’on vous appliquera conformément à ce qu’impose ce statut juridique.

SAS : Société par actions simplifiée

Ce statut est aussi d’actualité et pourrait convenir à la création de votre site e-commerce. Le statut juridique Société par actions simplifiée, vous permet de personnaliser vos statuts en comparaison à la SARL. Vous avez un avantage au niveau du coût que cela implique pour sa mise en œuvre parce que vous avez moins de frais à investir. 

Il serait très rentable pour vous et en plus de tout ceci vous bénéficier d’un accompagnement social puisque dans ce statut on vous considère comme une société avec un régime de salarié. 

Notez cet article.