Comment faire du e-commerce avec WordPress ?
5 (1)

Les prérequis pour du e-commerce

Pour démarrer un site internet, quel qu’il soit, il faut commencer par acheter un nom de domaine (ainsi qu’un hébergement à associer). Pour cela, plusieurs acteurs actuellement sur le marché proposent leurs services : o2switch, OVH, 1&1…

La première démarche consiste à choisir son hébergeur (plusieurs critères sont à prendre en compte : tarif, options, support…) et rien de tel qu’une comparaison pour choisir son hébergement

Une fois l’hébergeur choisi, il faut choisir un nom de domaine (texte dans la barre d’URL qui servira aux futurs utilisateurs d’accéder directement à votre boutique en ligne) et vérifier sa disponibilité, avant de passer la commande.

Quelques conseils dans le choix de son nom de domaine :

  • Un nom court est plus efficace car plus facilement retenu par les utilisateurs
  • L’extension de votre site (derniers caractères, après le « . ») : privilégier le « .fr » pour un site en France, ou « .com » pour un site à l’international.

Une fois l’hébergement et nom de domaine acheté, il vous faudra télécharger le CMS WordPress directement sur son site officiel, en sélectionnant la dernière version en date (c’est généralement la première version affichée sur la page « Téléchargements » du site de WordPress).

WordPress, un CMS grandement plébiscité

Un CMS est un système de gestion de contenu (Content Management System en anglais) permettant à l’utilisateur final de pouvoir administrer lui-même les contenus de son site internet, même une fois que celui-ci est en ligne.

WordPress est un de ces outils, parmi d’autres comme PrestaShop, Magento, Drupal… Il est à lui seul représentatif de quasiment 2 sites internet sur 3 utilisant un CMS. En règle générale, 2 sites internet sur 5 sur tous les sites internet du monde entier utilisent WordPress.

Le plus grand avantage de ce CMS est qu’il est libre et gratuit, que ce soit le CMS en lui-même ou les modules à installer (quelques-uns sont payants mais la grande majorité des modules disponibles sont gratuits). C’est une grande force comparée à ces concurrents comme Prestashop par exemple. De plus, sa grande communauté lui permet d’être le premier CMS du marché face à des concurrents tels que Drupal par exemple : quasiment tous les points sont prévus par les développeurs de WordPress, qui évoluent rapidement en même temps que le CMS (mise à jour quasiment 1 fois tous les trimestres pour apporter des correctifs, améliorations et nouveautés). 

Installation d’un module de commerce (WooCommerce)

Le module par excellence pour faire du e-commerce sur le CMS WordPress est le merveilleux « WooCommerce ». C’est un module à installer depuis l’interface « Extensions » de WordPress, comme n’importe quel autre module. Il est gratuit et s’intègre très bien et très facilement au CMS.

Comme pour l’installation de WordPress, une fois l’activation du module « WooCommerce » effectuée, une installation vous sera proposée avec différentes étapes : information de localisation de la boutique, moyens de paiement, livraison etc… Toutes ces informations seront bien sûr éditables plus tard dans l’administration « WooCommerce ».

Il existe également d’autres modules permettant de faire de la boutique en ligne avec WordPress, plus spécialisés comme :

  • EDD (Easy Digital Downloads), qui est plus axé sur les contenus numériques
  • Big Commerce, qui existe en dehors de WordPress et qui arrive en version bêta sur le CMS

Configuration générale de WooCommerce

Une des premières actions à effectuer est de modifier les permaliens de votre boutique, via le menu WooCommerce > Réglages > Produits > Affichage. Plus tôt ce sera fait, moins difficile sera la partie modification des url déjà créées ! 

Le module a besoin d’une page nommée « Boutique » qui lui permet d’afficher tous les produits de la boutique. Il est possible de renommer la page, mais celle-ci doit exister et être indiquée dans le menu précédemment cité. L’idéal est de ne pas l’utiliser (surtout en page d’accueil) et que les clients n’aient pas à la voir, il faut néanmoins qu’elle soit présente dans l’outil.

Dans WooCommerce > Réglages, il y a différents onglets permettant l’administration des différents points tels que la livraison, les commandes, la TVA, les produits… Les options sont simples à comprendre et sont à modifier en fonction du besoin de chacun pour votre boutique. Tout comme pour tout autre formulaire WordPress, il est indispensable de cliquer sur le bouton « Enregistrer les modifications » pour prendre en compte celles-ci.

Ajout de produits au catalogue

Un nouveau menu est apparu dans le menu de gauche de WordPress, nommé « Produits ». Celui-ci vous permet donc d’administrer vos produits (ajout, modification, suppression). L’édition d’un produit de « WooCommerce » est très similaire au formulaire d’ajout de page ou article de WordPress. Vous ne serez donc pas dépaysé. 

Ceci est valable pour les champs de base (nom du produit, description), et un bloc consacré aux données du produit, similaire aux champs personnalisés par exemple, fait son entrée en jeu. Celui-ci permet d’indiquer les différentes informations liées au produit en cours, tel que des unités de taille, de prix, de stock, de livraison, produits associés, attributs… Il est aussi possible de créer un article variable (avec gestion des attributs) ou un article simple par le menu déroulant « Données produit » (permet de faire des déclinaisons, par taille ou par couleur par exemple).

Les champs parlent d’eux-mêmes, et si besoin, une documentation très détaillée existe sur le site officiel de « WooCommerce ».

Attention, si un message s’affiche en haut de la page d’ajout d’un produit indiquant que le thème ne déclare pas de support avec WooCommerce, il vous faudra changer de thème pour en prendre un compatible avec le module : la plupart des thèmes actuels et utilisés sur WordPress sont compatibles, mais les thèmes spécialisés commerce (et WooCommerce) peuvent être payants. A vous de comparer, choisir et trouver le meilleur thème WordPress correspondant à vos besoins. 

Notez cet article.