Montage vidéo : peut-on éviter la redevance SACEM ?
5 (1)

L’essor des plateformes sociales et communautaires dédiées à la mise en ligne de vidéos fait émerger de nouvelles règles sur le plan juridique. En France, toute musique utilisée dans le cadre d’un montage de vidéo personnelle ou promotionnelle pour une entreprise est soumise à une redevance auprès de la SACEM (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de la musique). Cependant, il est possible d’éviter cette redevance qui peut se révéler onéreuse.

L’utilisation de musiques libres de droits SACEM, une solution pratique

Selon la réglementation, les créateurs de vidéos ou les entreprises ne doivent pas mettre en ligne des contenus avec des titres musicaux protégés par des droits d’auteur. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir l’autorisation des ayants droit sur le titre (l’auteur et son éditeur, l’interprète et le producteur de l’enregistrement). Pour éviter les contraintes liées à cette démarche, il est recommandé d’utiliser des morceaux de musique 100 % libre de droits d’auteur et de droits SACEM.

Les musiques libres de droits sont disponibles sur de nombreuses plateformes en ligne. Sur ces plateformes, les spécialistes du montage vidéo peuvent en savoir plus sur l’utilisation de ces morceaux. Une fois le morceau de musique payé, il est possible de l’utiliser ou le modifier autant de fois que nécessaire. Le client bénéficie d’une utilisation illimitée et peut rechercher des morceaux de musique de son choix. Il s’agit d’une solution qui s’adapte aux besoins des monteurs vidéo, des sociétés de production audiovisuelle et de communication. Du classique au jazz en passant par le hip-hop, ces plateformes proposent une diversité de morceaux en WAV haute qualité pour les montages vidéo.

montage vidéo musiques libres de droits SACEM

En optant pour des morceaux de musique libre de droits sur ces plateformes, les monteurs de vidéos bénéficient d’un gain de temps considérable. Il suffit de quelques clics pour télécharger les musiques adaptées à ses besoins. Le téléchargement de ces morceaux s’effectue généralement suite à un paiement en ligne sécurisé. Ces morceaux sont adaptés à tout type de diffusion, mais il n’est pas possible de revendre la musique téléchargée de façon brute. Pour intégrer ces morceaux de musique dans un contenu visuel, il est possible de raccourcir ou de rallonger leur durée, de ralentir ou accélérer leur vitesse d’exécution, de remplacer un instrument…

Montage vidéo : quels risques en cas d’utilisation d’une musique non libre de droit ?

La musique est un véritable vecteur de communication et de différenciation pour les entreprises. Dans une stratégie marketing, elle permet de cibler une audience démographique. Elle améliore l’image des entreprises dans la mesure où elle joue un rôle important sur l’expérience client. Avec l’utilisation d’un morceau de musique lors d’un montage de vidéo promotionnelle par exemple, les temps d’attente passent vite. Cependant, l’utilisation d’un morceau de musique sans l’autorisation des ayants droit est considérée comme un acte de contrefaçon.

Il s’agit d’un acte qui peut entraîner des poursuites civiles et pénales. Sur certaines plateformes communautaires comme YouTube, la vidéo concernée peut être bloquée même si le contenu n’est pas destiné à des fins lucratives. Ces sanctions sont applicables même dans le cas où l’utilisateur fait mention des titulaires des droits d’auteur ou modifie le morceau de musique lors du montage vidéo. À défaut de créer sa propre musique, l’alternative idéale consiste à utiliser des musiques libres de droits d’auteur et de droits SACEM.

Notez cet article.