Devenir webdesigner : formation, outils, avantages et inconvénients
5 (1)

Devenir webdesigner : que dois-je savoir ?

Devenir webdesigner à l’ère où nous vivons nécessite une bonne créativité. Ayant pour principale fonction de réaliser les éléments graphiques, ce métier permet notamment aux sites web de les rendre plus attrayants. Le but est d’attirer plus d’internautes. Cependant, pour devenir webdesigner, certaines formations et outils sont nécessaires. Découvrez ainsi ce métier qui présente des avantages comme des inconvénients.

Les formations nécessaires pour devenir webdesigner

Le principal rôle d’un webdesigner est de concevoir des pages de sites web en faisant en sorte de les rendre plus attractives que possible. Un webdesigner doit disposer de nombreuses qualités personnelles et doit également avoir des compétences en graphisme, en ergonomie ou encore en programmation.

Les principales qualités qu’il doit avoir sont donc la créativité, l’esprit d’innovation, la réactivité et aussi le dynamisme. De plus, devenir webdesigner, c’est avoir le sens de la communication et un bon esprit d’équipe.

En matière de formation, il existe différentes catégories de diplôme possible pour devenir webdesigner.

Niveau bac +2 (niveau minimum) :

  • BTS : Communication visuelle (option multimédia), métiers de l’audiovisuel
  • DUT : Métiers du multimédia et de l’Internet, Informatique, Génie-informatique

Niveau bac +3 :

  • Licence : Audiovisuelle et multimédia
  • Licence professionnelle : Mathématiques, activités de l’image et du son et informatique et technologies techniques
  • Licence professionnelle : Sciences, santé et techniques de communication et technologies

Niveau bac + 4 :

DSAA : Design et création numérique

Niveau bac +5 :

  • Master professionnel : Arts et technologies de l’image
  • Master professionnel : Culture et communication option design de l’interface

Certaines écoles offrent également des possibilités de formations de 3 ou 5 ans pour devenir webdesigner. Il s’agit notamment des écoles des Beaux-Arts, des Gobelins (Paris), de l’ENSAD (Ecole National Supérieur des Arts Décoratifs), de l’Ecole Emile-Cohl (Lyon) ou Supinfocom (Valenciennes).

Les outils qu’il faut maîtriser pour devenir webdesigner

Un webdesigner est avant tout un professionnel dans le domaine du digital. Il doit donc avoir une maîtrise parfaite des différents logiciels et outils nécessaires pour leur travail.

Suite Adobe (ou logiciels similaires)

Le Creative Cloud d’Adobe fait actuellement partie des outils incontournables dans la plupart des professions où la créativité est nécessaire. Un webdesigner doit ainsi disposer des logiciels tels que :

  • Photoshop : création de maquettes de sites internet ou retouche photo
  • Illustrator : conception d’objets vectoriels
  • After Effects : réalisation demotion design et effets visuels
  • Flash : conception de bannières, animations simples ou sites fullFlash

Il faut savoir qu’il existe également certains logiciels similaires tels que Sketch ou Affinity Designer. Ces derniers sont de plus en plus utilisés comme alternatives à la suite Adobe.

Langages de programmation

Un webdesigner professionnel doit aussi avoir une bonne maîtrise des langages de programmation web : HTML, CSS, SML, JavaScript… Ces outils sont essentiels pour travail en équipe avec les développeurs et intégrateurs web.

Cependant, si les logiciels d’Adobe sont une référence dans le domaine de la création, il existe plusieurs logiciels sur le web. Même s’ils sont peu utilisés par les professionnels, ils peuvent toutefois présenter certains avantages : Notepadd++, TextMate, FireBug, Audacity…  

Les avantages et les inconvénients du métier de webdesigner

Avec l’évolution constante du monde digital, le métier de webdesigner fait partie des professions les plus sollicitées sur le marché. Comme la plupart des activités dans le domaine numérique, devenir webdesigner présente des avantages et des inconvénients

Les avantages

Dans le métier de webdesigner, l’un des principaux avantages est le développement continu de l’aspect créatif et innovant du webdesigner. Ce dernier dispose effectivement d’une grande liberté de concevoir et de façonner des pages et des interfaces. De plus, le web est un cadre de travail très intéressant puisqu’il permet de profiter quotidiennement d’une grande variété d’environnements, de possibilités, d’objectifs et de techniques.

D’un autre côté, étant donné que tout change vite (besoins des utilisateurs, concurrence…) sur internet, le webdesigner doit toujours être à jour. Cette performance est un atout essentiel. Enfin, comme ce métier est en pleine explosion, le nombreuse d’opportunités professionnelles est en hausse.

Les inconvénients

L’un des grands inconvénients dans ce métier réside dans le besoin de faire des compromis. En effet, le webdesigner doit toujours répondre aux attentes des clients et de certains objectifs qui peuvent être contradictoires à leurs aspirations créatives.

De plus, avec l’évolution rapide du domaine digital, le webdesigner peut être vite dépassé. Pour les travailleurs indépendants, l’un des inconvénients est aussi la possibilité de manquer de client. Un webdesigner, même confirmé, n’est pas toujours assuré d’avoir le même travail et donc le même revenu que le mois précédent. 

Notez cet article.