Comment financer son association loi 1901 ?
0 (0)

association loi 1901

La loi du 1er juillet 1901 édicte le statut juridique régissant une association à but non lucratif.  Suivant cette convention, deux ou plusieurs personnes se rassemblent pour mettre en commun leurs connaissances sans s’attendre à un partage des bénéfices. Cependant, bien que votre association soit à but non lucratif, la réalisation des projets nécessite des fonds. Ainsi, nous avons sélectionné ces différentes solutions afin de faciliter les besoins de financement de votre association. 

Les ressources propres d’une association :

Malgré le caractère non lucratif d’une association loi 1901, cette convention souligne la trésorerie de l’association provenant de la contribution de ses adhérents. D’ailleurs cette contribution des membres fait partie des premières sources de financement d’une association.

La cotisation des adhérents :

La cotisation définit la somme versée par les membres. Le paiement et ainsi que le montant de la cotisation sont prévus, en amont, par les statuts de l’association. La cotisation peut donc être payée mensuellement ou annuellement suivant les statuts. Cependant, pour les besoins en investissement de l’association, le montant de la cotisation peut être augmenté au cours de la vie associative à condition d’informer les membres au préalable.

Afin d’augmenter l’engagement des membres et les inciter ainsi à contribuer financièrement dans votre association, il faut que les membres soient au courant des utilisations des cotisations. C’est une manière de les impliquer dans les différentes activités de votre association. 

Les droits d’adhésion :

C’est la somme versée par les nouveaux membres pour leur adhésion. Le montant du droit d’adhésion est aussi défini par les statuts de l’association. 

Les recettes des évènements :

Comme toutes associations, l’organisation d’activités fait partie intégrante de la vie d’une association. Ces activités peuvent être organisées à des fins lucratives pour financer votre association. Les recettes serviront ainsi à financer le fonctionnement ou d’autres projets de votre association. 

Les ressources externes d’une association :

Durant la vie d’une association, une association loi 1901 peut recourir à des financements externes pour subvenir aux besoins de financements de ses projets. Dans ce cas-là, plusieurs alternatives s’offrent à votre association. 

Les dons et les donations :

  • Ces formes de financement sont des sources de financement intéressantes pour votre association. En effet, les dons et les donations émanant des membres, des particuliers ou des entreprises peuvent être financiers ou matériels. Les entreprises sont même très sollicitées pour faire des dons ou des donations auprès des associations afin de bénéficier d’une réduction d’impôt. Cependant, pour lancer des campagnes de collectes de dons et de donations, votre association doit demander une autorisation auprès du Maire ou de la préfecture suivant le niveau (local ou national) des campagnes.
  • Les dons : les donateurs peuvent attribuer à votre association des dons de manière imprévisible. 
  • Les donations : pour recourir aux donations, votre association peut effectuer des collectes de donations auprès des particuliers ou des entreprises pour le lancement de votre association ou pour la réalisation d’un projet précis. 

Le sponsoring et le mécénat :

Ce sont aussi d’autres formes de contributions effectuées par des particuliers ou des entreprises pour votre association. 

  • Le sponsoring : peut être sous forme de parrainage aussi. En devenant sponsor, les entreprises ou les organisations peuvent avoir en contrepartie de la publicité. Cette dernière peut se faire sous forme de publication, de logo dans les affiches…
  • Le mécénat : en devenant mécène auprès d’une association, les particuliers, les fondations ou les entreprises peuvent vous fournir des dons matériels, financiers ou sous forme de services aussi. Le mécénat donne ainsi droit au donateur une réduction d’impôt. 

Les subventions publiques :

Ce sont des formes d’aides octroyées par l’Etat, les administrations ou institutions publiques. Pour la réalisation des projets d’intérêt général, le recours aux aides publiques est aussi une meilleure alternative pour financer les activités de votre association. Cependant, l’octroi de subvention publique répond à certaines conditions : projet d’intérêt général, contribution aux développement et financement global des activités. Il faut savoir aussi que l’utilisation des subventions publiques doit faire l’objet de contrôle. En effet, la subvention doit financer une activité définie et l’association est tenue de faire un compte rendu financier auprès du bailleur. Les informations concernant les demandes de subventions sont disponibles en ligne ou auprès de la préfecture.

Le prêt bancaire :

Même une association à but non lucratif a tout à fait le droit de recourir à un prêt auprès de la banque pour ses besoins financiers. La souscription à un prêt bancaire est possible dans de tels cas par exemple : découvert pour les besoins de trésorerie, prêt amortissable pour les acquisitions immobilières… Que ce soit pour des financements à court, à moyen ou à long terme, les institutions bancaires disposent de multiples offres de crédits pour les associations.

En parlant de sources de financement pour les associations loi 1901, la liste n’est pas exhaustive. En effet, d’autres formes de financement sont encore à la disposition des associations en fonction de leurs besoins. Nous espérons, donc,  vous avoir aidé avec cet article. 

Notez cet article.