Comment analyser la réputation en ligne d’un logiciel ?
5 (1)

Comptabilité, facturation, prospection, signature électronique, chatbot ou visioconférence, peu importe le secteur : les logiciels BtoB font partie des grands gagnants de la crise du Covid.

Si de nombreux entrepreneurs ont enclenché leur transition numérique bien avant l’épidémie, l’augmentation du nombre de freelances, les mutations technologiques et les conséquences de l’épidémie ont accéléré l’adoption des outils digitaux par les professionnels.

Une étape incontournable de la recherche de logiciel est la vérification de la réputation en ligne des logiciels. Plus compliquée qu’il n’y paraît, nous vous proposons nos conseils pour vérifier facilement et rapidement la réputation des logiciels que vous allez peut-être choisir.

Demandez à votre réseau

Avant d’utiliser les outils à votre disposition pour vérifier la réputation en ligne d’un logiciel, demandez à votre réseau.

Que ce soit par email, sur Linkedin ou lors de rencontres physiques, demandez simplement des conseils et retours d’expérience ou s’ils connaissent un professionnel qui est déjà passé par cette phase de recherche.

Vous n’êtes pas le premier à rechercher un logiciel pour votre entreprise et vous pouvez bénéficier de l’expérience d’autres professionnels. Profitez-en ! Contrairement à certains outils dont nous allons vous parler, votre réseau à l’avantage de vous prodiguer des conseils désintéressés.

Regardez les sites d’avis généralistes

Les sites d’avis ne sont pas l’apanage du BtoC : Netreviews et Truspilot proposent aux entreprises de récolter l’avis de leurs clients. L’avantage pour les entreprises est de récolter au sein d’un seul et même endroit les avis clients tout en bénéficiant de la modération et de la vérification des sites d’avis.

L’avantage pour les professionnels est que ces sites donnent souvent une note que vous pouvez comparer avec les notes des autres logiciels ainsi que des retours qualitatifs.

Concentrez-vous sur les avis plutôt que sur les notes. Si nous ne vous dirons pas comment, sachez qu’il est possible de manipuler les notes alors qu’il est beaucoup moins facile de gommer les tendances laisser par les utilisateurs.

Regardez les sites d’avis spécialisés

Il existe des sites d’avis spécialisés sur les logiciels BtoB. Vous en avez sûrement déjà entendu parler, ils s’appellent G2, GetApp, TrustRadius, B-reputation, FinancesOnline ou Capterra. Ils ont l’avantage de combiner la récolte d’avis et de renseigner sur les fonctionnalités des logiciels.

Les sites d’avis généralistes et spécialisés permettent de dégager une tendance sans être sûr qu’elle représente totalement la réalité. Les notes et avis dépendent de la capacité des logiciels à mobiliser leurs clients et il est souvent possible d’améliorer sa note avec quelques astuces.

Consultez les réseaux sociaux

Où est-ce qu’un utilisateur mécontent ou content ira le faire savoir ? Sur les réseaux sociaux, regarder les avis sur les pages Facebook, les hashtags sur Twitter ou LinkedIn. Les utilisateurs ont pris le pouvoir et n’hésitent pas à afficher publiquement leur mécontentement.

Demandez à des communautés

Groupes Facebook, Slack, Forums… Il existe de nombreuses communautés pour les professionnels. Comme nous vous le disions au début, vous n’êtes pas le premier à rechercher un logiciel pour votre entreprise.

Pour éviter de polluer ses communautés, faites une recherche pour savoir si la question a déjà été posée. Les avis laissés sont, à l’inverse des plateformes d’avis, donnés naturellement, vous aurez donc des avis plus proches de la réalité.

Faites une recherche Google

Recherchez directement dans votre moteur de recherche préféré les expressions suivantes : 

  • Le nom du logiciel ;
  • Le nom du logiciel + “avis”.

Avec un peu de chances vous obtiendrez des retours complets sur les logiciels avec les points forts et les points faibles. Certains utilisateurs mécontents en profitent parfois pour créer des pages dédiées à leur mauvaise expérience.

À l’inverse, certains professionnels satisfaits n’hésitent pas à le dire haut et fort.

Consultez les comparateurs de logiciels

Il existe de très nombreux sites qui se sont spécialisés dans la comparaison de logiciels. Les modèles varient d’une entreprise à l’autre. Certains laissent les entreprises compléter leurs informations, d’autres listes seulement les logiciels quand certains n’indiquent pas les critères de comparaison.

Quelques sites novateurs sont apparus ces dernières années comme FinancesOnline, Independant.io ou Tool Advisor qui suivent des processus d’analyse rigoureux comprenant aussi l’analyse de la réputation en ligne.

Ce qu’il ne faut pas faire

Les entreprises ont bien compris l’importance de la réputation en ligne et trouvent, lorsqu’elles ont en besoin, des parades pour améliorer artificiellement leur réputation.

Avoir (totalement) confiance en Google

C’est notamment le cas sur les fiches Google Business, pour laisser un faux avis, rien de plus simple : 

  • Création d’une adresse Gmail en 1 minute ; 
  • Dépôt d’un avis dithyrambique ;
  • Augmentation artificielle de la note en quelques minutes.

On ne donnera pas de noms mais nombreux sont les entreprises qui ont recours à cette manipulation. Pour juger de la pertinence de la note Google d’une entreprise, regardez la répartition entre 5 étoiles et 1 étoile, si plus de 80% des avis sont à 1 étoile et 5 étoiles sans avis 2,3 et 4 étoiles, c’est qu’il y a manipulation.

Pareillement, si tous les utilisateurs qui laissent un avis n’en ont laissé qu’un seul, cela devient suspect.

Ne pas regarder le nombre d’avis

En dessous de 5 avis, cela n’est souvent pas significatif. Ce n’est pas une règle d’or mais il est facile de déposer un faux avis positif pour avoir la note maximale sur de nombreuses plateformes comme Pages Jaunes par exemple.

Oublier de vérifier les liens qui unissent le logiciel et la ressource que vous consultez

Certains avis positifs ne sont que des articles sponsorisés. Et oui… Certains médias proposent, contre rémunération, d’écrire des articles positifs sur les solutions.

Ces articles font partie intégrante du business model des médias spécialisés ainsi que de certains “influenceurs BtoB”. Si le site sur lequel vous consultez un retour sur le logiciel que vous convoitez est rémunéré pour parler du logiciel, méfiez-vous. Tout n’est pas à jeter mais soyez prudent.

Perdre trop de temps

Les avis en ligne ne doivent pas être le critère le plus important pour faire votre choix. Évidemment, si la réputation en ligne est mauvaise, fuyez. Cependant, il est possible qu’un logiciel ne convienne pas à un entrepreneur alors qu’il conviendra pour votre utilisation.

Par exemple, imaginez un entrepreneur qui recherche un logiciel pour faire de la prospection commerciale par email. S’il fait le choix de prendre un logiciel emailing orienté marketing et transactionnel, il risque de se faire suspendre son compte pour mauvaise utilisation, il sera mécontent alors que la qualité du logiciel n’est pas à remettre en cause.

Avec de la rigueur et de l’organisation, vous pouvez évaluer en quelques minutes la satisfaction globale des clients du logiciel que vous convoitez. Il ne vous reste plus ensuite qu’à tester le logiciel.

Notez cet article.